Europe Train de Luxe Voyage

Gastronomie Train Orient Express

  • Train de Luxe
  • 18 décembre 2017

Il est habituel d’assimiler le luxe d’un train à une gastronomie digne de ce nom. Mais parfois les plats ne conviennent pas au décor et malgré les mains des serveurs tirés à quatre épingles, le contenu de l’assiette est parfois décevant.

Un menu impressionnant

C’est pour éviter ces genres de situation que l’Orient Express s’est évertué , dès le début en 1883, à proposer une gastronomie à la hauteur de ce train qui allait devenir légendaire. D’ailleurs Guillaume Picon note dans son livre Orient Express, de l’histoire à la légende : « Un lieu exigu, aménagé comme une cabine de bateau (nombreux rangements et pas d’espace perdu) «Les menus étaient faits en fonction des mœurs de l’époque. Les plats étaient plus importants, il y avait des entremets, la cuisine était riche, abondante.» Pour le déjeuner, chaque voyageur se voyait proposer des œufs brouillés aux truffes, des côtelettes de veau avec pommes purée duchesse et un aspic de foie gras à la Lucullus. Pour les meilleurs appétirs, le chef proposait une oie rôtie, un parfait aux pralines et pour finir une glace à la crème et des fromages. C’était donc un repas à la fois copieux et luxueux qui était proposé à ces hôtes de luxe.

Salon du Train Orient Express

Des découvertes de saveurs au fil du voyage

Le train voyage à travers des pays et des saveurs. Les voitures restaurants proposaient des spécialités locales aux voyageurs. Le train avait formé une vraie escadrille pour les approvisionnements. On pouvait alors observer la quantité impressionnante de provisions dont avaient besoins ces trains dont des vins, de la viande, des cakes et pains de Gêne ou encore des légumes. Et en ces temps où les lignes téléphoniques n’avaient pas encore connu le jour, les chefs cuisinier utilisaient une astuce pour s’assurer d’un approvisionnement continuel. Il glissait un papier qui contenait ce dont il avait besoin dans une pomme de terre évidée et le lançait au passage sur le quai. Sa commande sera alors assurée au prochain arrêt.

Le train Orient Express de nos jours

Venice-Simplon-Orient-Express n’a rien changé à ses habitudes. Les arrêts se font toujours pour que les chefs puissent s’approvisionner. Avec 200 dîners préparés tous les jours, le train propose toujours des ingrédients frais dans de nombreuses villes. Et même si le train ne marche plus à la vapeur comme autrefois, le contenu des plats et la qualité, eux, reste inchangé.

Gastronomie au restaurant du Train Orient Express

PAS DE COMMENTAIRES TROUVES

Laisser un commentaire